p.1 l.27 Le passage dans lequel Nexus explique qu’il ne peut pas parler mais doit converser dans sa tête avec soi-même, ça m’a rappelée Nelson Mandela et je pense que c’est vraiment la raison pour laquelle les emprisonnés sont capables de rester normaux. Ils sont isolés. Ils n’ont ni amis, ni famille ni d’autres personnes pour communiquer. Leurs propres têtes sont la seule place où ils peuvent réfléchir, parler ou exprimer des sentiments.

Nexus est déjà fou quand il entre en prison. Néanmoins je pense que s’il n’était pas fou déjà, il deviendrait fou dans la prison parce qu’il n’a pas la stabilité de caractère pour résister à la fatigue d’être seule.

 

von sourie_en_personne

Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>