La première fois que j’ai lu le passage avec des cadavres, c’était avec une copine de moi. Comme elle l’a traduit, j’ai pensé qu’elle a fait une faute là, parce que c’a sonné absolument faux. Mais c’était correct… Je l’ai lu encore une fois. J’étais froide. J’étais indignée. De plus, j’étais désolée pour Nexus. Comment se sent-on quand on est tout seul, tout abandonné de la société et apprivoisé de personne ? Nexus doit avoir tant de colère, peur et sentiments pas gouvernables. Des sentiments assez forts, qu’il doit « vérifier que les morts sont morts ». Qu’est-ce qui s’est passé avant le meurtre qui le rend fou ? Comment est-ce qu’une personne se transforme en bête féroce ? (p. 4, l. 1-10)
von sourie_en_personne

1 Kommentar

  • Paul

    J’étais aussi indigné. Abslolument. Le motif de Nexus m’échappe aussi bien – mais j’essaie toujours de le trouver dans le texte. D’abord j’ai pensé qu’il a tué pour se donner de l’importance qu’il ne trouve pas dans son boulot, dans son quotidien. Avant le meurtre personne ne l’a donné de l’attention et tout à coup tout le monde s’occupe de ce meurtre. Je ne suis pas du tout désolé pour ce monstre.

Hinterlasse einen Kommentar zu Paul Antworten abbrechen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>