Vincent Message: Les Veilleurs #2

–John F. Kennedy School–

Ils m’ont mis dans un monde gris et blanc- blanc et gris. J’habite seule et je m’embrouille. Il y a des choses très curieuses devant moi dans mon petit monde : elles sont très longues et dures. Je me suis souvenu qu‘elles s’appellent « barres de prison ». J’ai battu ma tête là- dessus, mais les policiers m’ont dit qu’on ne peut pas faire ça. On me dit toujours que je ne peux rien faire ici. Les barres de prison sont faites de règles- de règles et de sang- et moi je suis fait de peur. C’est drôle, sais-tu ? Je sais qu’ils m’observent toujours entre les barres. Je le sais, et pour ça je ris. Je ris pour les trois corps. Je ris pour moi. Je ris moi pour toute ma ville. Elle ne sait pas de quoi je suis capable. (P.1, L.9)

 

(Von berlin)

 

4 Kommentare

  • sourire_en_personne

    Chère berlin,
    je pense que tu as écrit un très bon monologue intérieure! Donc, j’ai une question pour toi: Est-ce que tu penses que Nexus, dans son cœur, il est un petit peu bon ou que tout est mal? Et pourquoi est-ce que tu penses ça?

  • berlin

    Chère sourire_en_personne,
    C’est une bonne question mais je pense que je ne peux pas vraiment répondre. Nous avons lu un petit extrait d’une histoire dont Nexus décrit ses émotions et sa perception de la vie. L’utilisation de la première personne dans le texte donne l’impression que Nexus est humain- c’est pourquoi nous nous identifions avec lui. Mais ça signifie aussi que nous voyons le monde de l’histoire seulement par les yeux de Nexus. Nous n’avons pas la distance pour le condamner.

Hinterlasse einen Kommentar zu berlin Antworten abbrechen

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>