Je trouve le début très intéressant. Après le premier paragraphe nous nous sommes demandée qui est Nexus. Il est en prison, il a tué trois personnes et ce sont des raisons pour considérer quelqu’un comme un fou. Mais ce n’est pas tout ce qu’on doit savoir de Nexus. Parce que Nexus a un autre côté. Un côté où il a des sentiments, des peurs et des motifs pour son comportement. Ça fait, qu’un meurtrier a l’air identifiable. Comment est-ce que c’est possible que le lecteur veut l’aider, veut le comprendre et veut le protéger ? Pourquoi  l’auteur le fait? Est-ce qu’il veut nous montrer qu’il y a un peu d’un meurtrier dans chacun de nous ? Ou est-ce qu’il veut nous montrer qu’il y a un peu d’un bon homme dans chacun n’importe quelles mauvaises choses il a fait ? (p. 3, l. 1-7)

von Sourie_en_personne

2 Kommentare

Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>